Quand Hestia s’est révélée à moi, je me suis dis qu’après Hécate, ça serait reposant. Mais en fait, non. C’est terrifiant. Elle me parle de braises sous la cendre, d’un feu de vie toujours vivant et têtu, prêt à reprendre une nouvelle forme, à créer et réchauffer. Elle parle de mon foyer, celui qui brûle dans mes entrailles et que j’amène avec moi où que je pose mes valises. Et c’est là qu’est tout son défi : construire, maintenir et développer ce foyer. M’épanouir de ce centre vers l’extérieur, l’Autre, et non pas juste m’y cacher et m’y endormir comme je sais si bien le faire.

Tandis que j’attends patiemment l’opportunité de travailler avec une ruche, les abeilles m’ont tranquillement mené vers un travail du souffle tiré des Yoga Sutra  : le Brahmari Pranayama ou la respiration de l’abeille.

Cette technique respiratoire, extrêmement simple, calme l’esprit et amène doucement notre attention sur notre coeur. On dit qu’elle permet d’apaiser le stress, les angoisses, les problèmes d’insomnies, etc… Tout ce que j’ai remarqué concrètement pour le moment, c’est que je sort de cette pratique avec le coeur tout chaud (un chaud agréable, pas une ouverture du coeur incontrôlée qui fait plus de dégâts qu’autre chose) et la tête plus calme (à défaut d’être vide XD).

J’aimerai vous partager un hymne, découvert il y a quelques semaines, en l’honneur d’Hécate et Dionysos dans leur aspect « sauvage » : Hekate Brimo (en furie) et Dionysos Bromios (qui hurle).
J’ai encore beaucoup de mal à lier Hécate à d’autres dieux (alors qu’il y a de quoi faire !) et là, je dois dire que son association à Dionysos m’a beaucoup parlé. Une descente dans la folie peut-être pas pour maintenant (je suis trop dans les énergies du Printemps pour ça) mais pour une sombre et chaude nuit d’été qui sait ? ^_^

Méduse, la plus fameuse des gorgones, est surtout devenue légendaire grâce aux exploits de Persée qui, à coups de courage, de ruse, de l’aide des dieux et d’objets magiques, lui a tranché la tête. Je n’ai rien contre les héros (je ne serai pas fan du Capitaine Kirk si ce n’était pas le cas ^^) mais, les méchants, c’est tellement plus complexe et donc intéressant ! Méduse n’échappe pas à la règle. Alors, pourquoi est-elle aussi méchante ?

Trouvé dans « Protection & reversal magick » de Jason Miller, ce sceau de protection lié à Hécate (l’auteur l’aurai reçu en rêve après un travail avec Elle) me rappelle énormément l’Ægishjálmur nordique. Il est très simple à mettre en place (un bout de papier et un stylo suffisent) mais ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est l’appel à différents groupes de figures triples de la mythologie grecque pour le charger : les Erinyes (ou Furies), les Charités (ou Grâces), les Moires (ou Parques) et les Gorgones.

« Marche jusqu’au Croisement. Serre les dents. Embrasse le ciel, l’horizon et la terre de ton regard, de ton coeur et de tes mains. N’aie peur de rien, entends les chiens. Tiens la Torche de tes mains, garde la Clef pas loin. Ouvre les Portes, enclenche le changement, noue et coupe. Garde toujours tes distances.

À la limite des Mondes, tu ouvres et tu fermes. Mais petite abeille, goûtes-tu au miel ? »

Brume Follet

KHARIS | Hellenic Polytheism Explored
de Sarah Kate Istra Winter

4ème de couverture :

Kharis: Hellenic Polytheism Explored delves into the many aspects of the revival of Greek paganism, from its ancient roots to its modern practice. It is written for the person new to Hellenismos, and for the person who has been practicing for years, as well as for people outside of the religion who are interested in learning more. It covers not only the basics of worship, but also how to make the ancient religion relevant to modern times, cultivate relationships with the gods and other divinities, and create a deeply satisfying spiritual life.
The emphasis of this book is on the concept of kharis – the reciprocity so implicit in the practice of Hellenic polytheism. From the simplest devotional act, to prayer, to divination, to mysticism, the principle of reciprocal favor governs the heart of this religion and lets each worshipper encounter the gods on a real and profound level.

agatho_daemonLe deuxième jour de la lunaison (soit hier) est toujours, dans la tradition hellenique, en l’honneur de l’Agathos Daimon (ou Agathos Daemon). J’ai trouvé plusieurs significations autour de ce terme, ce qui rend le tout un peu confus.

Il serait…

  • l’épithète de Zeus (sous son aspect gardien du foyer et de la réserve )
  • une divinité de la chance et consort d’Agathe Tyche, déesse de la bonne fortune
  • un Esprit Gardien lié à la famille et au foyer

Cela fait plusieurs semaines que je me plonge doucement dans l’Hellenisme et notamment le culte d’Hécate, une divinité diantrement complexe (mais y en a-t-il une seule de simple ? même Heimdall que je pensais très carré est un abysse de sentiments contradictoires ! Bref…). Mes lectures diverses et variées m’ont amené au culte principale qui lui est dédié tous les mois : le deipnon ou souper.