Quand Hestia s’est révélée à moi, je me suis dis qu’après Hécate, ça serait reposant. Mais en fait, non. C’est terrifiant. Elle me parle de braises sous la cendre, d’un feu de vie toujours vivant et têtu, prêt à reprendre une nouvelle forme, à créer et réchauffer. Elle parle de mon foyer, celui qui brûle dans mes entrailles et que j’amène avec moi où que je pose mes valises. Et c’est là qu’est tout son défi : construire, maintenir et développer ce foyer. M’épanouir de ce centre vers l’extérieur, l’Autre, et non pas juste m’y cacher et m’y endormir comme je sais si bien le faire.

Serving Fire
Food for Thought, Body, and Soul
de Anne Scott
ed. CelestialArts

 

Résumé de l’éditeur :

« When we lived closer to fire, when our lives depended upon the careful tending of the hearth, we had before us a symbol of the need for nourishment that lay deep in our soul. »

So begins Serving Fire, an enchanting — and perhaps enchanted — offering of hearth lore and earth culture by Anne Scott. Food, family, mythology, history, and nature come together in a glowing hymn to hearth and home, sung with the quietly powerful voice of her own experiences. This is a feast for the eye as well as the heart.