L’Échelle d’Hestia est une méditation, issue de la Tradition Feri, d’activation et d’équilibrage des chakras en association avec une série de déesses. Il en existe plusieurs variantes, celle que je vais vous partager est une traduction de Valerie Walker. Je n’ai pas traduit l’intégralité de l’article qui renvoie à plusieurs concepts de cette tradition ainsi qu’à d’autres exercices, ce serait beaucoup trop long. Je souhaite juste aborder la méditation en elle-même et les différentes étapes de cette échelle qui composent une activité d’entretien spirituel plutôt complète et enrichissante :). L’auteur parle d’effectuer cette méditation quotidiennement. J’aime jongler avec d’autres exercices comme l’alignement des trois âmes (issu aussi de cette tradition, j’en parlerai sûrement une autre fois). C’est donc, une fois de plus, à chacun de voir et de s’écouter :). Je précise qu’il n’y a nullement besoin de connaître cette tradition ou de la suivre pour bénéficier des bienfaits de cette méditation. Elle reste très ouverte et pourrait même plus prétendre du Féminin Sacré que de la Feri pure ^^.

« Mother taught me to be polite to dragons. Particularly polite, I mean; she taught me to be ordinary polite to everyone. Well, it makes sense. With all the enchanted princesses and disguised wizards and transformed kings and so on wandering around, you never know whom you might be talking to.  »

« Mère m’a enseigné à être poli envers les dragons. Particulièrement poli, je veux dire ; elle m’a appris à être poli envers tout le monde. Après tout, c’est normal. Avec toutes les princesses ensorcelées, les magiciens déguisés, les rois transformés et autres qui trainent dans le coin, vous ne savez jamais à qui vous pouvez bien parlé. »

Talking to dragons, Tome 4 des Enchanted Forest Chronicles de Patricia C. Wrede

Traduit de « The Tree of Enchantment » d’Orion Foxwood

Les Esprits de nos Ancêtres ne sont pas vénérés mais, comme avec les Fay, nous allons à leur rencontre, nous les honorons et nous nous engageons dans une relation de réciprocités.
Les premières prises de contact avec notre Lignée seront plus faciles si elles sont faites à un endroit constant. D’où la nécessité de créer un autel qui leur est dédié.

Voici un second article sur la Tradition Faery qui s’attarde sur la conception qu’en a Orion Foxwood. La Voie de l’Arbre de l’Enchantement est le cheminement qu’il développe dans son livre « Tree of Enchantment: Ancient Wisdom and Magic Practices of the Faery« . N’ayant pas beaucoup avancé dans mes lectures de RJ Steward, je ne sais pas jusqu’à quel point cette voie diffère. Mais c’est le 1er ouvrage que j’ai lu sur cette tradition et il a remué quelque chose, surtout la « reconnection » avec son sang/ses ancêtres. J’ai mis en pratique l’ensemble des méditations et exercices de ce livre et je dois dire que cela m’a beaucoup aidé (jusqu’à un certain point, certes, mais c’est inhérent à mon parcours 🙂 ).