Ul – le Tournant

Ul, c’est Waldh, dieu sylvestre de la guérison. Encore une divinité que je connaissais pas ce Waldh et si intéressant ! Il fait partie de ces divinités locales pré-germaniques comme Nehalennia qui méritent qu’on s’attarde un peu, voire longtemps :). Il apporte la force tranquille des forêts primordiales ainsi que leur pouvoir régénérant. Car Ul est avant tout une puissante rune de guérison qui apporte l’endurance nécessaire à vaincre la maladie et bien récupérer après. Quand je dis « maladie« , cela peut être n’importe quelle épreuve, n’importe quel tournant de notre vie. Elle nous garde sur les railles ^^. Travailler avec elle lors de ces moments nous renforce et nous stabilise.

Ce tournant d’ailleurs se retrouve dans le dessin de la rune : Ul est comme une Uruz en mouvement… N. Pennick, qui est un peu ma seule ressource concernant ces runes médiévales (si vous en avez d’autres, n’hésitez pas !), donc ce cher monsieur dit d’elle « La connexion solsticiale de Ul  traduit son lien avec les « points de tournants ». Ul est l’élément runique en Jul, le point-noeud où l’obscurité de l’hiver est renversée. C’est le point crucial, « l’heure la plus sombre avant l’aube ».  » Voilà, tout est dit :D.

Les runes médiévales sont utilisées, je le rappelle, uniquement à des fins magiques et de guérison. Et comme toutes les runes, elles ne vont pas par quatre chemins et, souvent, cela risque de ne pas vous plaire mais elles vous mèneront là où vous devez aller. Ul n’échappe pas à la règle : « C’est le point crucial, « l’heure la plus sombre avant l’aube » « . 😉

______

Sources :
« Runes et magie » de Nigel Pennick
The Rune Site
Sur les runes et la magie