Aaah le pendule ! Magnifique indicateur de notre connaissance profonde… pour peu que l’on sache s’en servir ^^’. C’est-à-dire quand on a le recul et le lâcher-prise nécessaire pour ne pas le manipuler et fausser ainsi toutes les réponses. Le but de cet article n’est pas de vous expliquer comment vous en servir, pour les débutants en la matière, je mets un très bon lien (en français!) en bas de page. Non, il s’agit plutôt de vous faire part d’un procédé découvert il y a quelques jours via cet article (en anglais) : Path dowsing results.

Quand j’ai créé mes runes il y a plus de 15 ans, je n’avais aucune idée de la place qu’elles prendraient dans ma vie. Passer un cycle entier à méditer dessus avec mes copines de la Toile du Wyrd, à me laisser imprégner de leurs pouvoirs, m’a fait entrer encore plus dans la grande famille qu’elles forment. Cela m’a tout naturellement amené à vouloir mieux connaître tout un pan de leur parenté que j’avais toujours mis de côté : les runes additionnelles du Futhark (ou Futhork) Anglo-Saxon, les Northumbrian et les Médiévales.

« Falias, Gorias, Finias, Murias,
Derrière nous,
La sûreté de la citadelle,
Écume brillante sur la mer sombre,
Noms familier et une belle mort
À la fin des jours.
Devant nous la Terre-Mère,
Une bande de gazon vert,
Des victoires courtes,
Des corbeaux rassasiés,
Et une retraite radieuse
Vers les dieux de la terre,
Vers la forteresse sûre de pierre,
D’arbre et d’ombre. »
A. Berk

« Sur les enchantements s’écoulent les flots.
Le ruisseau sombre coule, et la brillante vague,
Et la branche de bénédiction née de la marée.
Ici déborde le lait nourricier,
Vin de noblesse,
Boisson de l’oubli.
Toutes choses enracinées et solides comme la pierre
Se soulèvent à l’appel de ses noms répandus :
Les Noms de la Grande Déesse, de la Matrone,
La Grande Mère, la Terre Mère, la Lune Mère,
La Dise, la Norne, la Marraine.
Et les flots coulent et s’écoulent. »
A. Berk

Quand j’ai commencé à honorer mes ancêtres, je me suis mise à suivre une routine dévotionnelle. Parfois, au cours de celle-ci, je leur demande s’ils ont besoin de quelque chose et, si c’est le cas, d’essayer de me le faire comprendre par des signes ou des rêves. Histoire d’élargir les moyens de communications entre nous, je me suis mise à bidouiller un tirage (en me basant sur ceux trouvés sur le forum d’Aeclectic Tarot, d’ailleurs si vous cherchez l’inspiration c’est un bon endroit ).

« Je pose mon pied
Sur les creux de ma maison,
Et je souviens
Celle qui a repris son nom,
L’idiot qui a trouvé la coupe,
Les Femmes qui surveillent le Puits,
Sœurs puissantes marchant depuis les ruines.
Tous ceux des rapides terres de pierres
Dont les noms s’évadent
Des contes d’Hiver retrouvés,
Sont des géants en devenir. »
A. Berk

« Son manteau brille
Sur le pays du matin
Un arc d’espoir
Pour l’année qui se lève.
Quand la Terre ténébreuse la retient
Ne laisse pas la tristesse
Régner lors de l’éveil,
Mais seulement la chanson de l’Hiver
Et le murmure des graines
Qui disent que toute la Nature est en vie. »
A. Berk