Selon une tradition, apparemment européenne, lorsqu’un apiculteur meurt, les premières à devoir être mises au courant sont ses abeilles. Un membre de la famille vient alors murmurer la nouvelle à la ruche et la recouvrir d’un tissu noir. Si on oublie, les abeilles s’en iront, peut-être rejoindre leur gardien de l’Autre Côté ? Dans une variante, les membres de la famille enterre un vêtement du défunt sous la ruche afin de ne pas perdre les abeilles.