Toute personne ayant déjà brûler de l’encens en grain ou des mélanges faits maison connait forcément la pastille de charbon vendue par lot ou en boîte dans tout magasin éso digne de ce nom. Cette même personne s’est vu enfumer sa chambre, jour après jour, avec ladite pastille (qui crachote d’une manière très caractéristique dès qu’on la présente à une flamme et se met à dégager une fumée pas super bonne pour la santé). Les résines brûlent de manière divine mais en ce qui concerne les herbes, comment dire… ça pue grave le brûlé !
[Petite aparté : je ne sais pas vous, mais moi ça me gave de gaspiller une pastille entière pour une pincée de mélange. Donc, je casse la pastille en deux ou trois morceaux (et non, je ne suis pas une grosse radine :P)]

Traduit de « The Tree of Enchantment » d’Orion Foxwood

Les Esprits de nos Ancêtres ne sont pas vénérés mais, comme avec les Fay, nous allons à leur rencontre, nous les honorons et nous nous engageons dans une relation de réciprocités.
Les premières prises de contact avec notre Lignée seront plus faciles si elles sont faites à un endroit constant. D’où la nécessité de créer un autel qui leur est dédié.