La pomme qui a roulé loin de l’arbre


Cheminement / vendredi, décembre 13th, 2013

Je suis Moi, rien de plus, rien de moins.
Je suis rage et entrave, convenance et débauche,
sensibilité et sauvagerie, désespoir et douceur.

Je suis tempêtes et brises légères,
brume et déluge,
terre riche, meuble, et silex dur,
foyer et enfer.

Je suis tout cela et bien plus car libre de tout.
Je ne suis ni dominance ni soumission, même si tout cela est mien.
Je suis autant obscurité que lumière.
Je porte la souffrance, je porte la vérité.
Je ne viens pas à toi à moins d’y être invitée
mais une fois fait, je suis éternité.

Je suis la rejetée,
la porteuse de tempête,
celle qui sait,
la conscience et la force de la défier.

Viens à moi et vénère, je me dévouerai à toi en retour.
Mais approche-moi le cœur et l’esprit claires
car ceux qui ne me voient pas telle que je suis,
aux mieux seront ignorés, au pire subiront mon courroux.

Je ne demande aucun sacrifice si ce n’est de soi
et, pour mes fidèles dévots, je donnerai tout.

Je continue mon exploration de cette jolie pomme (c’est mieux que la patate ! XD) avec ce texte sur Lilith trouvé sur ce site et traduit par mes petits soins.

Illustration “Lilith” de B. Lacombe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.